jeudi 11 janvier 2018

Une gazonnante de plus

J'ai déjà parlé de l'Echinodorus tenellus comme gazonnante facile, en voici une autre, c'est l'Eleocharis sp. mini.

Comme son nom l'indique c'est une Eleocharis de taille plus petite.

C'est une proche cousine de l'Eleocharis parvula, mais la mini est utilisée en avant plan sous forme de gazon aquatique. Elle est cosmopolite, on la trouve sur tous les continents dans des zones périodiquement innondées, ce n'est donc pas une aquatique pure. Le sol dans ces zones est constitué par du limon, du sable et de l'argile.

Eleocharis sp. mini en godet
Elle ressemble vraiment à du gazon d'un beau vert tendre, sauf que les feuilles sont fines comme des aiguilles. On la reçoit en godet pour un prix de 6 ou 7€. Un seul godet est bien suffisant pour recouvrir la plage avant de son aquarium. Mais ce n'est pas une mince affaire, on la trouve enroulée en pelote sur elle-même grâce à ses stolons. Il faut donc défaire la pelote en coupant les stolons,  puis planter chaque rhizome avec une pince, oui, une pince est indispensable tellement cette plantule est fine et délicate.

Parait-t-il qu'il faut une injection de Co2 et un substrat riche pour la voir s'épanouir correctement. J'ai tenté de la maintenir dans un sol riche à base de terreau et dans un simple sable.

1) Dans un sol riche

Eleocharis sp. mini sur du terreau
Ci-contre, elle se trouve dans mon aquarium avec terreau, sous un éclairage de type T5 de 24w. Elle s'est developpée assez rapidement et a envahi tout l'avant du bac. Ses stolons courent dans le sol et s'enfoncent assez profondément. En revanche, il faut du temps pour qu'elle s'étoffe et pour qu'elle donne l'aspect recherché d'un gazon touffu.
Elle est maintnue dans un aquarium qui n'est pas chauffé, l'hiver la t° atteint les 19°


Elagage de l'Eleocharis mini
Après deux à trois semaines elle a atteint 6 à 7cm de hauteur, j'ai tenté une taille histoire de voir son comportement. C'est pas une mince affaire, c'est pas évident de traviller dans un petit aquarium, il manque de l'espace pour manoeuvrer avec la pince. Une fois la taille effectuée il faut ramasser les aiguilles coupées qui se mettent partout. Les aiguilles sont assez dures et mettent longtemps à se décomposer, vaut mieux les enlever. La taille ne semble pas la gêner beaucoup, les rhizomes finissent rapidement par donner de nouvelles aiguilles.

Eleocharis en touffe!
Voilà une vue d'ensemble qui permet de voir ce que donne cette plante au bout de plusieurs mois. Je n'ai pas eu la patience de la planter rhizome par rhizome, ce qui aurait donné un effet beaucoup plus homogène. C'est une plante qui permet de tester sa patience ou la travailler, enfin, si on le veut...



2) Dans un sol pauvre

Eleocharis dans du sable
Voilà à quoi elle ressemble dans un sol sableux pauvre. Elle semble vivoter, elle a bien essayé de coloniser l'espace, mais elle reste assez chétive et clairsemée même après plusieurs mois. Je dois dire que l'éclairage doit y être pour quelque chose. C'est une ampoule de 20w pour 55 litres d'eau, et comme l'aquarium est très haut la lumière a du mal à atteindre le fond. J'ai d'ailleurs fini par l'enlever complètement. Il en ressort que cette plante a besoin d'un bon éclairage, deux watts par litre me semble un minimum, sans oublier de tenir compte de la hauteur du bac.


En résumé:

- Question qualité de l'eau, elle accepte tous les paramètres, peu importe si l'eau est dure ou douce, elle s'accomode même d'une eau saûmatre.
- En revanche, côté température, elle accepte mal les grandes chaleurs sur une longue période. Au delà de 25/26° elle cuit, le mieux pour elle est un bac non chauffé ou tempéré.
- Pour la lumière, on a vu qu'elle a besoin d'un bon éclairage, 2 watts pour deux litres d'eau minimum, en dessous elle végète, et il faut tenir compte de la hauteur de son bac.
- Question sol, sans aller jusqu'à mettre du terreau, on peut épandre quelques poignées de "terreau" pour bassin, ça suffit amplement. Ce genre de "terreau" est composé d'argile, de sable et quelquefois de tourbe blanche, ce qui correspond grosso modo au sol que cette plante trouve dans son milieu d'origine.
- Pour l'entretien, il n'est pas nécessaire de la tailler souvent, une taille une fois par an ou tous les deux ans suffit. Pour l'éclaircir et la rajeunir un peu, on peut supprimer les rhizomes les plus anciens, doucement, délicatement avec une pincette.


Bref, c'est une plante qui n'est pas si difficile que ça, qui est jolie lorsqu'elle forme un tapis vert homogène, et qui est prolifique.

Stay in touch!
Dani

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire