mardi 15 octobre 2013

La taille n'a aucune importance!

Lemna Minor et Spirodela Polyrrhiza

Voici la plus minuscule des plantes flottantes, dont la petite taille n'altère en rien son efficacité dans l'épuration de l'eau, des aquariums, et des bassins petits ou grands.

C'est, d'abord, la lentille d'eau ou Lemna minor. Beaucoup la connaissent déjà, mais certains ne se doutent pas de toutes les possibilités qu'elle offre, ou offrira, dans un futur plus ou moins proche. Elle est présente partout sur le globe, et s'adapte à toutes les températures. Elle a une croissance fulgurante, tous les 16 à 24h elle double sa masse en se divisant, comme le ferait les organismes unicellulaires. Pour croître, elle a besoin simplement de lumière et d'une eau "sale", c'est pourquoi elle prolifère dans les eaux polluées.

Ses atouts:
Dans nos aquariums, sans filtration et riches en nutriments, elle prospère sans aucun problème. A elle seule, elle est capable de maintenir l'eau d'un bac seine, elle absorbe les matières azotées, aussi les phosphates, et même les nitrites! Ses capacités d'épuration sont un atout indéniable pour tout aquarium naturel. En recouvrant la surface, elle est un plus pour les alevins qui y trouvent refuge et nourriture, en tamisant la lumière, elle freine le développement des algues. Dans les poubellariums ou bassains, elle contribue à garder l'eau fraîche pour les poissons.
Présente partout, dans les mares, les étangs et autres plans d'eau à cours lent, on peut la ramasser sans craintes et en faire la culture, cela gratuitement. Si non, dans les magasins, elle est peu chère.
C'est une nourriture idéale, naturelle et gratuite, pour les poissons herbivores, les poissons rouges en raffolent, elle les aide à maintenir un système digestif sain.

Ses défauts:
Si elle a besoin de quelques centimètres d'eau pour vivre, il lui faut, en revanche, une surface importante pour se répandre. Dans de bonnes conditions, elle atteint plusieurs centimètres d'épaisseur. Certains la détestent et la considèrent comme invasive, c'est vrai qu'elle peut en quelques jours couvrir la surface d'un étang. et asphyxier la flore en-dessous. Dans les plans d'eau polluée par les rejets de l'agriculture industrielle, son développement quasi exponentiel à pour conséquence l'eutrophisation du milieu aquatique. Les plantes, en dessous, privées d'oxygène et de lumière dépérissent. Elle peut induire un grave déséquilibre biologique là où elle s'établit. Mais c'est bien parce qu'à la base le plan d'eau est déjà fortement pollué, si elle n'était pas présente, l'eau de ces étangs resterait polluée encore combien de temps et quelles en seraient les conséquences? Il me semble injuste et déraisonnable d'accuser la nature, dont les lentilles d'eau font partie, d’asphyxier nos plans d'eau, alors que seul l'homme et sa folie en est responsable. La nature, elle, s'équilibre toujours d'une manière ou d'un autre.

Mais...
Dans un aquarium, elle peut aussi devenir envahissante et priver les plantes aquatiques de lumière, si c'est le cas, il suffit d'en ramasser chaque semaine avec une épuisette pour la contenir, en ayant pris le soin de ne pas, par la même occasion, capturer des alevins qui pourraient se trouver en dessous. En cas d’envahissement d'un étang, l'introduction de canards suffit à en venir à bout, sans parler des poissons rouges qui s'en régalent également.

Elle est déjà utilisée pour la dépollution des eaux usées de manière naturelle. Riche en protéines, elle constitue un aliment de choix pour les animaux d'élevage. Certains la cultivent déjà et l'utilisent comme nourriture pour leur volaille, nourriture naturelle, abondante et gratuite! Non maîtrisée, elle fait des dégâts, mais contenue et raisonnablement utilisée, elle peut devenir un atout formidable dans l’assainissement des eaux en apportant sa contribution au développement durable et à l’agriculture biologique. Elle n'a pas fini de nous surprendre!

Voici maintenant une autre lentille, c'est la Spirodela Polyrhiza. Bien plus grande que la précédente, et plus rare, elle est pourtant présente presque partout dans le monde, et dans de nombreux habitats d'eau douce en France.
C'est une vivace, elle se développe durant la belle saison, pour se mettre en repos durant la saison froide. Elle ne disparait donc pas l'hiver. Chez moi, elle a passé ces deux derniers hivers à l'extérieur, mais à chaque printemps, elle est repartie de plus belle. Elle se développe même sous une lumière modérée, voire à l'ombre. Moins prolifique que la Lemna Minor, elle est plus facile à contenir. 

Elle possède les mêmes qualités d'épuration et est tout aussi utile dans nos aquariums. D'après certaines études scientifiques, il a été démontré que la Spirodela était capable d'éliminer de l'eau même les métaux lourds, comme le cobalt, le zinc, le cuivre, le chrome, et ce en un temps record.

Esthétiquement, elle est plus intéressante pour les aquariophiles, ses feuilles vues de dessous, sont d'une belle couleur rouge, plus agréable à l’œil. Parait-il que certaines plantes aquatiques, comme la Cabomba carolina, la Cératophyllym demersum, la Myriophyllum aquaticum, la Najas guadalupensis, la Vallisnera americana, parmi d'autres, limitent sa prolifération, tandis que le Nuphar lutea la tue, tout simplement! 

Les deux lentilles sont des plantes sexuées et produisent des graines, leurs fleurs, elles, sont splendides, sauf qu'elles ont été observées pour la dernière fois en 1906!

Bref, non contrôlées, ces plantes minuscules sont une vraie plaie, mais grâce à une culture maîtrisée et bien menée,  elles peuvent rendre de grands services.

En résumé, c'est comme pour tout le reste, une question de connaissance, d'observation et de savoir faire, non?!

Stay in touch!
Dani

4 commentaires:

  1. Très intéressant article, en effet, les plantes flottante sont un véritable atout en aquariophilie. C'est une voie, alternative et intéressante, aux filtres vendus par l'industrie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement! De plus, et d'une pierre deux coups, les lentilles assainissent l'eau des étangs pollués naturellement, et constitue une nourriture idéale pour le bétail (exit les farines animales). Vive le bio et le low-tech!

      Supprimer
  2. J'ai opté pour la limnobium laevigatum, plus facile à contrôler celle-là car moins minuscule, elle ne se faufile pas partout, y compris sur les poils de mes bras quand je les plonge dans le bac.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Michel!
      Oui, c'est vrai que les lentilles se collent partout et sur les bras quand on doit intervenir dans un bac...lol...Mais bon, elle est bien moins chère que la Limno. et pour les petits bacs d'élevage elle reste quand même idéale.
      A bientôt...

      Supprimer