jeudi 28 juin 2012

Daphnies, génération spontanée!

Alors voilà ce que  j'ai découvert ces derniers jours, dans des récipients prévus à l'origine pour la culture des Ostracodes.

Une nuée de daphnies de variétés différentes! Je n'ai rien fait en vue d'obtenir ce résultat et ne suis intervenu d'aucune manière, oui, oui, promis, juré, craché! Des Daphnies sont apparues spontanément chez moi, vous savez ces petits crustacés présents dans chaque mare ou plan d'eau stagnante qui ne supportent pas le courant contre lequel elles sont incapables de lutter.

Il y a, apparemment, des Daphnies Magna, des Pulex et une espèce minuscule de puces d'eau, difficilement identifiables à l'œil nu . Les plus nombreuses sont celles de couleur rouge très appréciées par les poissons. Et tout ce petit monde cohabite avec des larves de moustiques et des Ostracodes, dont j'ai commencé la culture l'automne dernier.

Et dire que j'avais préparé un bac d'une quarantaine de litres, justement, pour la culture en intérieur des Daphnies, mais sans aucun succès, Celui-ci était devenu un refuge pour une faune diverse et variée, comme les sangsues, les planaires, les larves de libellules et les aselles, mais jamais aucune naissance de daphnie. Et voilà que la nature me gratifie de proies vivantes, naturelles et gratuites sans aucun effort de ma part. Que demander de plus ?
C'est vrai que les Daphnies obéissent à des cycles, l'hiver elles disparaissent mais pas leurs œufs qui, dès le printemps revenu, se mettent à éclore pour donner naissance à une nouvelle génération.

Voilà une petite vidéo, histoire de vous montrer que je ne suis pas de ceux qui aiment affabuler ou se vanter de leur expérience ou d'un quelconque talent en aquariophilie, je sais rester modeste, moi!


Et toujours en vidéo, voici ma récolte du jour pour mes morfales de Néons roses de l'aquarium, les Tanichthys du bassin ont déjà eu une double ration, et pour ceux du poubellarium, une ration plus petite. Cette année, à cause d'un manque de moustiques, je me dois de nourrir les poissons à l'extérieur, heureusement que la Nature m'y aide:


Enchanté par cette découverte, ni une ni deux, me voilà en train de refaire et de préparer mon bac de 40l pour accueillir tout ce beau monde et lui offrir un appartement plus grand. J'ai préparé un seau d'eau du bassin à laquelle j'ai ajouté un bouchon d'engrais pour plantes terrestres dans le but d'obtenir une eau bien verte pleine de phytoplancton. L'eau verte, chargée de phytoplancton, étant la nourriture de base des Daphnies.

Le bac sera rempli d'eau du bassin est sera placé en extérieur à l'ombre, avec juste un peu de soleil matinal tout en évitant les rayons brûlants de l'après-midi. Je rajouterai, avec parcimonie, un peu de spiruline et les nourrirai avec l'eau verte préparée séparément. Quelques Physes viendront rejoindre les habitants du bac, ces derniers seront chargés de garder "l'appartement' propre. En effet, les Physes se nourrissent des mues des Daphnies, évitant ainsi une pollution inutile qui risquerait d'être fatale à la longue.

Cette fois, je donne ma chemise, si jamais cette expérience ne réussissait pas!

Encore merci à Dame Nature, en espérant avoir d'autres belles surprises de ce genre pour le plus grand bonheur de mes poissons!